Voici que maintenant

on entre en châtaigniers
sur feuilles sèches, sève ailleurs, mais où est-elle ?
Sur les fougères le vent nu, on le dirait
en train d’écrire notre histoire,
un poème dans le cœur.

À la sortie le vent calmit,
l’étang se moisit de passé,

ou si l’on s’est trompé de vie ?

Marcel Migozzi