Vivre est glacial

senza cui vivere è glacialemoi j’aime qui s’assied
avec tout contre sa chose muette
et quand il se couche
la contient

comme s’il savait où repose tout le poids

tous ces passages de l’esprit
qui se partagent une ascension

qui sait quelle flambée

sans laquelle vivre est glacial

Silvia Bre, La fine di quest’arte
Son portrait par mes soins

Photo : sculpture Maria de Faycode