Saint-Jean-Baptiste de La Porta

la porta

Saint-Jean-Baptiste de La Porta en Castagniccia est un des chefs-d’œuvre de l’art baroque en Corse. Outre sa façade au fronton étonnamment emphatique, l’église flamboie par un campanile démesuré dressé sur six niveaux pour atteindre quarante cinq mètres, une vaniteuse prouesse pour l’époque . Les éléments de style rococo qui l’ornementent chantent les recommandations du Concile de Trente (1563)  proclamant dans le ciel de la Corse tyrrhénienne l’étendard orgueilleux de la Contre Réforme.
Sa construction perdura trente ans de 1648 à 1680 sous la direction de l’Architecte milanais Domenico Baïna. Son campanile meringué fut construit en 1720 postérieurement aux parures chantournées de la façade de 1707.
A l’intérieur, on peut y admirer des toiles, des badigeons de chaux délavés émouvants qui ont perdus subtilement leur chatoiement. Des bois sculptés du mobilier liturgique, une table de communion en marbre de Carrare, et un orgue de style italien rappellent aux fidèles la toute puissance vaticane à quelques encablures de l’Ile Italienne autrefois Romane, et suspectée  d’hérésie

Guidu Antonietti di Cinarca

Plus sur l’Art Baroque en Corse et Lire aussi Indomptable félinité.

#141414

Autres édifices religieux en Corse