Nuit d’été

nuit d ete

 

 

 

La chambre à côté ― j’y écoute,
ici, au lit où le sommeil m’accueille, des voix aimées.
Par la fenêtre ouverte une lumière brille,
là-haut, sur la colline, ou qui sait où.

Et ici je t’étreins sur mon cœur, mon amour,
mort à moi maintenant sous des ans infinis.

Umberto Saba