L’immeuble bâti dans l’élan même de sa chute

nyNos pieds traînent tant nous nous forçons
à le tenir érigé. Ou serait-ce
son poids qui nous retient
en bas? Cela commence par un écho,
puis une marque de pas dans les décombres,
des nuages de poussière
tourbillonnent en tempête
avant que le sol ne réagisse,
que des briques branlantes s’envolent
dans le conflit des forces –
les étages supérieurs fusent
des remous de ciment
rassemblés dans l’explosion tandis que des murs
se hissent les uns les autres,
l’acier se courbe, des fissures
dans la construction disparaissent.
Difficile de dire si c’est
de la destruction ou de la création
tandis que l’édifice en vient à trembler,
sa propre forme déplaçant
son aplomb, son cœur directement
au-dessus de ses fondations –
une fraction de seconde d’équilibre
avant que le détonateur ne soit allumé quelque part
là où était l’avenir auparavant.

Zoë Skoulding