Un jour tout minéral est grain

de-monchy-2-bis

 

TOUT TOMBE

Au nulle part intime et si peu familier
Parfois le bruit d’un mammifère perce le tympan de la neige

Il nous faut oublier que nos peaux furent sourdes
Sauf tout l’entourage

Si nous avions des ailes d’instinct nous saurions où aller
D’abord à quelques pieds au-dessus des ornières
Enfin où les nuages chauds
Arrachent l’ancre à l’idée

Un jour tout minéral est grain
Qu’importent nos expirations
Extatiques ou dernières

Nous sommes deux fourmis qui courons sous l’orage

Éléonore de Monchy