Sylvie Fabre G. par Sylvie Fabre G.

 

Vingt ans, et l’été
renverse l’origine
double la vie, les années
herbes sous le vent
de la langue
rien n’a changé.

L’être se précipite
et le temps, grands brûlés.

Lire la suite