Oscar Niemeyer 104 ans

OSCAR« Je me souviens d’un jour où Le Corbusier m’a dit : « Vous avez les montagnes de Rio sous les yeux ». Mais ce n’était pas le cas, il y a d’autres choses. Il y a les femmes aussi… Non, mon architecture n’est pas ce que Le Corbusier disait, que j’avais les montagnes de Rio sous les yeux. Elle correspond plutôt à ce qu’André Malraux racontait, qu’il possédait un musée intime où il gardait tout ce qu’il avait vu et aimé dans sa vie. Je dis toujours que celui qui est en moi est bien plus terrible que moi ; il ne pense qu’à des diableries. C’est lui qui a les idées les plus absurdes. Parfois, il veut faire des choses et je dois me contenir. C’est lui qui m’entraine en architecture. Il aime les courbes, il aime les femmes, il aime les choses les plus fascinantes. Je crois que c’est cela qui fonde la vie… Je suis un animal comme un autre, je ne pense qu’à cela… Sans la femme, il n’y a pas de raison de vivre… C’est inévitable. La femme est la compagne de l’homme, elle est indispensable. C’est l’incarnation de l’être humain, la reine des Hommes, elle est fantastique, non ? »

Oscar Niemeyer, un Architecte engagé dans le siècle

 

MON COMMENTAIRE :
Moi qui suis Architecte, j’aime beaucoup le « Style » de Niemeyer, mais sur son « Urbanisme », j’ai des doutes !
Et avec l’expérience, j’ai appris que :
Nous ne savons pas encore faire le bonheur de tous_______
Satisfaire les besoins d’abri des humains est une nécessité biologique, tandis que traduire son aspiration à la transcendance est une quête ! Œuvrer dans un champ qui honore les nécessités et qui proclame des espérances, c’est bien être Architecte dans n’importe quelle époque ou n’importe quel lieu, avec n’importe quel outil, mais c’est, avant tout, être humain, doué d’âme ou de raison, peu importe.
Outils ? Les Égyptiens traçaient-ils des plans ? Sont-ce vraiment les Grecs qui ont inventé la trigonométrie ? A-t-on retrouvé les esquisses des Aztèques ? Avant Masaccio, pouvait-on concevoir en 3D ? Le volume résulte-t-il vraiment du plan ?
Oui, l’Architecture est anthropologie et inversement l’anthropologie peut se pencher sur l’Architecture ! Depuis la nuit des temps et jusqu’à leur fin, les bannières, les frontières, les siècles, n’ont pas empêché les humains de décorer leurs cavernes et ne les empêcheront pas non plus de rêver aux étoiles ! La NASA (sorte de clergé moderne) sur ce sujet est un bon commanditaire (un maître d’ouvrage) pour des songes chimériques d’acier à déplacer à la vitesse de la lumière (les cathédrales du troisième millénaire).
Pour l’instant, nous ne savons que franchir le mur du son et décoder l’antimatière. Nous ne savons pas encore faire le bonheur de tous !
Les taoïstes ont bien inventé la poudre en cherchant l’immortalité, eux qui par la voix de Lao Tseu disaient :
« Bien que trente rayons convergent au moyeu
c’est son vide médian qui fait avancer le char.
Les vases sont faits d’argile,
mais, c’est du vide interne que dépend leur usage.
Une maison est percée de portes et de fenêtres,
mais, c’est le vide encore qui permet l’habitat.
Ainsi, l’être a des aptitudes
que le non-être emploie.  »
Picasso s’est trompé, ce n’est pas « la trouve » qui importe, c’est bien « la cherche » !
Cherchons ! Encore et encore !
Bon anniversaire Oscar … et très longue vie encore !