La Canonica

la canonicaLA CANONICA

L’église Santa Maria Assunta, la Canonica près de Bastia, date de la fin du XIe siècle…Classée monument historique en 1886 après le décès de Prosper Mérimée (1870),  soit  une quarantaine d’années suivant son  retour d’un  voyage de deux mois en Corse comme inspecteur général des monuments historiques en 1840. Précurseur de l’archéologie et de l’histoire de l’art en Corse, il dresse un premier inventaire des richesses préhistoriques et architecturales dans son ouvrage « Notes d’un voyage en Corse ».

La Canonica est la plus vaste des églises romanes de Corse.
Ancienne cathédrale de l’évêché de Mariana, elle est typique de l’architecture pisane et s’inspire avec  plus de modestie de son ainée , la cathédrale Notre -Dame de l’Assomption de Pise , mondialement connue pour sa célébrissime tour penchée. Ses dimensions sont modestes (35m de long, 13m de haut et 12m de large) et ses lignes simples. C’est un chef d’œuvre d’Art Roman, construit en calschiste, un très beau marbre polychrome issu des carrières de Brando et Sisco dans le Cap Corse. Ses 3 nefs ne sont pas recouvertes par des voûtes – un système quasi inutilisé dans l’île à l’époque romane – mais par une charpente s’appuyant sur les murs intermédiaires, bâtis sur 2 files de 7 piliers. Seule la dernière travée a été dès l’origine couverte d’une petite voûte d’arêtes, délimitant ainsi 2 pseudo-chapelles latérales, de part et d’autre de l’abside. Son style est comparable à celui de quelques édifices du premier art roman pisan importé également en Sardaigne.

Voir également  :

 

Santa Maria Assunta à Canari (Haute-Corse)
et son illustre ainée à Pise

Architecture Romane en Corse

Autres édifices religieux en Corse