Jazz in NYC

DON’T STOP THE ROLL ROLLINS
Sonnet à neuf temps avec Sonny ROLLINS (number two)

Bon tonton roule la valse chaude
De vents arrières de si de la
De bois d’ébène fort de cool hot
Dégaine ton colt hard tout est là
Rien s’en va there his no greater love
Nos amours se ramassent sans peine
Au point sans orgueil de ton souffle of
Global warming heart out sax open
Freedom suite fruits d’hommes étranglés
Étranges aux branches étrangères
Flora Billie nos fleurs d’avenir
Softly asian mort dingue scène rase
Matin doux dansé sous le sunrise
What is this chose qui n’ose pas venir

 

FoSoBo

Tout, absolument tout sur le jazz 

Photo: New York City, juillet 2008

Alain Dister dit que Kerouac « se laisse prendre aux cliquetis de la machine comme un razzmatazz de batterie, [il] s’accorde au beat de la frappe, en rythme avec un jazz intérieur (la grande musique des mots, le swing des syllabes, le jazz des phrases) le beat, la pulsion même du roman ».