Généalogie de la lumière


Notre secret est la surprise
du sel dans la bouche
le goût de l’incendie
le chemin qui trace dans le ciel
le cerf volant
la caresse de la pastèque amoureuse

je lèche la dentelle rouillée
d’une méduse
j’embrasse la bouche du silence

l’horizon abrite le colibri
parole et souffle apprivoisé
il se nourrit dans ma main
il picore de petits mots cassés
dans le jardin infime de la mer

le cri de la mouette se transforme
en signe d’interrogation

au milieu de mon silence
un murmure est venu me chercher
il m’attend sur la plage
il m’attend aussi sur la montagne
bleue
comme la généalogie de la lumière
ou un ami assis près de la mer
devant un verre d’eau-de-vie

Luis Mizón