Derrière la porte ouverte

6a00d8345167db69e201b8d1c264c7970c-800wi

Derrière la porte ouverte

il y a le vent qui mugit
et des bouches affamées
dans le ventre nu des bêtes.

Il y a des cris d’oiseaux
des voix ignorées dans la calcination des rumeurs
et des arbres noirs
qui ploient comme des glaciers à l’horizon

des torses sans vie
que traverse la lumière froide.

Il y a le cri du silence
qui porte le souffle du temps

et des corps vivants

qui brûlent dans une musique immense

et dans la torche des corps
d’autres corps
qui ne verront jamais le jour.

Derrière la porte ouverte
il y a une infinité de portes qui battent.

Il y a la nuit

et le souffle inquiet des hommes
comme une falaise qui se lève
dans un jour sans lumière.

Lionel Jung-Allégret