Hasselblad: un supplément d’âme

HASSELBLAD BISFocus numérique sur un Hasselblad

« Ce matin, je me suis levé de mauvaise humeur. La vingtaine de millions de pixels de mon Canon ne me convient pas, mais il manque quelque chose à tout ça: un supplément d’âme. Face à pareil détresse, une seule solution, ressortir le Blad et envisager un portrait argentique à l’ancienne.

Une fois le fond déroulé, les lumières calées et le modèle présent, reste la question du film. Lequel ? »

 

 

 

 

Monologue de photographe, écouter :