Sur les coquelicots

Sur les coquelicots légères fleurs de soie
grandies parmi l’herbe rare du jardin
mes yeux décorateurs ont vu des pistes
de sang et de fumée, les gorges

du cri, des désirs brefs, infinis
et oublieux d’eux-mêmes, les caravanes en marche
vers des sables qui s’éboulent
toujours plus lointains, les vestiges du silence et la

pluie

Giuseppe Conte