Reflets inversés de Venise sur la Giudecca

VENEZIA MIA

A gauche, le campanile de la place Saint Marc.           Au centre, la Punta della Dogana.                A droite, Santa Maria della Salute.

« La désorientation est constante, ponctuelle, courbée, systématique, mais n’engendre aucun désordre, au contraire. L’espace est simplement doublé et organisé en reflet, comme un échiquier. Les canaux, les piquets, les ruelles, les quais, les bateaux, les places, les ponts, les puits, le dallage même, orchestrent cette mise en jeu géométrique. Le temps, lui, ne peut être, à chaque instant, que vertical, étagé, feuilleté, poudroyant, ouvert. Venise est un entrelacement de chemins qui ne mènent nulle part et qui se suffisent à eux-mêmes. »

Extrait de     -Dictionnaire amoureux de Venise-    de Philippe Sollers

MA VENISE ENCORE :
A
B
C
D
E
F
G
H
I

J