Les fils du paysage

Une goutte est la mer
un éclat tout le soleil

Le jour est tout le jour
pour qui avance
le corps léger

Les pas renouent
les fils du paysage
en quête de pierres
et de lumières oubliées

Les prés se donnent
comme autrefois
le velours d’une robe

Du plus loin
ou du plus proche
l’œil remonte
à la source.

Marilyse Leroux