Fis rouges fils blancs

La plaine s’étend
le ciel frémissant
le vent froid
cette heure unique
de lumière devinée
et de nuit venant

chevauchant
la fin du jour
le rêve avec moi
chemine

fils rouges
fils blancs
entrecroisés puis
dénoués
est-ce mon vêtement
est-ce mon armure qui tombe
me laissant
épaules nues ?

Anne Bregani