Course

Courir ― encore et toujours courir.

Tu me demandes ce que je cherche. Comment ne vois-tu
que je ne poursuis rien, que je suis poursuivie ?
Aucun but ne me mettrait ainsi hors d’haleine ;
je cours pour fuir un ennemi
et vainement, car déjà se confond
le martèlement de mon cœur avec le heurt de ses pas,
son ombre lèche mon ombre.
Comment peux-tu me parler
de buts, d’ambitions,
de longues routes, droites et ouvertes ?
La mienne fut courte et sinueuse,
parcourue sous la menace ―
et je suis parvenue au point où le cercle se referme.

Margherita Guidacci

Son portrait par mes soins