Colosseo quadrato / hommage à De Chirico

 

 

 

 

ROME EST AINSI !

Pensez aussi à ces villes bénies où le brouillard et la brume étendent éternellement leurs voiles bienfaisants, où les enfants albinos peuvent fixer en plein jour le disque du soleil, où les hommes ont la peau claire et les yeux bleus et où les peintres travaillent longtemps à des portraits et à des marines, qu’une fois terminés on peut examiner à la loupe.

Giorgio De Chirico / Hebdomeros
Hebdomeros –Le peintre et son génie chez l’écrivain- , fut publié par Giorgio De Chirico en 1929 à Paris.


Hebdomeros, c’est le fantôme paisible, le spectre lumineux
de Giorgio De Chirico: Dante et Virgile en une seule personne.
II accomplit un périple complet à travers le monde créé par le peintre.
De même que les peintures de Chirico demandent à être lues, ce livre exige qu’on le « regarde » ainsi que l’on regarde un tableau.