Césure de l’absence 

 

L’écriture à fleur de rêve
L’esprit s’éveille
Dans l’encre des désirs
Jetés là comme sur les draps
Et l’amour en votre absence
Se réveille et danse
Sur le papier.
L’écriture est trace de désert
Dans la rumeur du jour

Laurence Millereau

 

 

 

 

« Je te dirai les absides bleues des nefs à l’orée du voyage je te dirai le silence des étoiles et la rumeur de la mer au bord des mots je te dirai le ressac des paroles nées du sommeil je te dirai les jungles ombrées sauvages où se perdent les rêves les champs de coquelicots rouges comme les larmes
de l’ aurore je te dirai la lumière orpheline des réverbères
et la voûte nimbée des forêts »