Cafetière Italienne

moi qui n’en bois jamais
je prépare du café pour Madda
et je revois ta façon
d’ouvrir la cafetière
passant l’index sur le filtre
tandis que l’eau coule
doser la mouture
essayant de ne pas la répandre
refermant en visant
le haut de percolateur
et attendre le chuintement
de l’arôme dans la cuisine

C’est en cet instant
Que je te regarde de dos
Ébouriffée de sommeil
Dans ta robe de chambre bleue
Les mains abimées dans les poches.

Dehors sur la place, le marché.

Anna Toscano  / « Doso la polvere », Milan, La Vita Felice, 2012
Traduction par mes soins

Io che non lo bevo mai

Io che non lo bevo mai
preparo il caffè per Madda
e rivedo i tuoi gesti
nell’aprire la moka
passare l’indice sul filtro
mentre scorre l’acqua
dosare la polvere
cercando di non spargerla
avvitare col canovaccio
e attendere il rumore
l’aroma nella cucina.

È in questo momento
che ti guardo di spalle
spettinata dal sonno
nella tua vestaglia azzurra
le mani stanche in tasca.

Fuori la piazza, il mercato.

Anna Toscano da « Doso la polvere », Milano, La Vita Felice, 2012